Visiter Campeche au Mexique

ruelle Campeche (Photo Heidi Lafeuil) ruelle Campeche (Photo Heidi Lafeuil)

Le littoral mexicain abrite une vieille cité oubliée des tours operator qui ravit le voyageur curieux comme le fana d’histoire. Campeche, ville côtière et autrefois fortifiée du Golf du Mexique émerveille d’abord par ses ruelles très colorées, avant de vous plonger corps et âme dans l’histoire de la Piraterie au XVIIIème siècle.

  • Immersion dans l’histoire du Mexique à Campeche

Située à environ 150 km de route de Mérida, Campeche est la capitale de l’Etat du même nom. Facilement accessible par bus ou en voiture de location, la cité n’est pourtant pas envahie de touristes. Les faubourgs n’ont pas plus d’intérêt que ceux de n’importe quelle autre ville mexicaine, mais à peine les portes des anciennes fortifications franchies, le visiteur tombe dans un autre monde, pittoresque et coloré.

canon campeche

Voyage à Campeche Mexique (Crédit : Heidi Lafeuil)

Classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, la vieille ville a bénéficié d’un important programme de restauration. Les maisons hors d’âge qui croulaient sous le poids des ans ont été refaites (parfois intégralement) et des rues entières ont vu leurs façades repeintes aux mille couleurs qui faisaient autrefois la splendeur de la ville. Les ruelles pavées, les places arborées entourées de façades coloniales, les vieilles églises très animées (c’est que les mexicains ont le sens de la fête !), le front de mer où les habitants se promènent en soirée, donnent une ambiance très particulière à cette cité côtière.

Campeche ruelle

Campeche classée au Patrimoine de l’Unesco (Crédit : Heidi Lafeuil)

  • Campeche, une ville pas comme les autres

Loin de l’atmosphère des cités balnéaires à la mode du Quintana Roo comme Cancun ou Playa Del Carmen, vous touchez à Campeche au plus près de l’Histoire du Mexique. Plaque tournante majeure du commerce entre le Nouveau Monde et la Vieille Europe, la ville fut au XVII et XVIII ème siècle le théâtre de violents affrontements entre les pirates et le gouvernement de ce qui était alors une colonie espagnole. Les corsaires et autres Frères de la Côte avait fait de Campeche une de leur cible favorite, d’où les impressionnantes fortifications blanches qui ceignent la vieille ville et les canons pointés vers le large que l’on retrouve un peu partout au gré des promenades.

A l’époque la ville est un important port d’exportation qui donne d’ailleurs son nom au bois de Campeche. De grande valeur, cette essence était utilisée pour produire de la teinture pour des teintes allant du rouge au noir, en passant par toutes les gammes de violets. Au cours du XVIIIème siècle, 95% de la soie, de la laine, du coton et du cuir teints en noir, l’étaient grâce au bois de Campêche. Le musée de l’histoire de Campêche vaut une visite, des animations très bien réalisées vous plongeront dans les combats impitoyables qui opposaient des pirates aux noms légendaires à l’ordre établi par les grandes puissances de l’époque.

Fort Campeche Mexique

Musée de Campeche, Mexique (Crédit : Heidi Lafeuil)

Une promenade sur le chemin de garde des vieux remparts blanchis à la chaux offre des vues spectaculaires sur les ruelles de la ville et ses vieux bâtiments. Un hôtel extraordinaire a même élu domicile au coeur d’une ancienne bâtisse en partie en ruine, son incroyable piscine sinue autour des vestiges d’une demeure coloniale.

Avis aux amateurs de lieux insolites : Campeche n’attend que vous !

Pour préparer votre voyage au Mexique, jetez un oeil à notre article sur les Cénotes du Yucatan.

———

Texte et photos : Heïdi Lafeuil

Prolongez les vacances : Bons plans hôtels en Corse à découvrir par ici !

You May Also Like

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>