Rencontre avec les requins baleines à Djibouti

Requin baleine Tadjoura (Photo Heidi Lafeuil) Requin baleine Tadjoura (Photo Heidi Lafeuil)

La corne de l’Afrique abrite Djibouti, un tout petit pays, l’un des plus chauds et des plus pauvres du monde. A l’extrême sud de la Mer Rouge, cette terre qui paraît au premier abord désolée, regorge de merveilles naturelles uniques au monde. Paysages qui semblent surgir d’un film de science fiction, nature brute et requins baleines vous donnent rendez-vous pour un voyage inoubliable sous un soleil de plomb.

  • Djibouti ou la nature à l’état brut

Les richesses terrestres de Djibouti, les Lac Assal et Abbé, le Grand Bara et son désert méconnu, feront l’objet d’un autre article. Partons aujourd’hui à la rencontre d’un géant des mers apprécié des plongeurs, le requin baleine.

Requin baleine Djibouti

Requin baleine Golf de Tadjoura Djibouti (Crédit : Heidi Lafeuil)

Les eaux du Golf de Tadjourah accueillent la migration de ces squales pacifiques, des mois de novembre à février. Le tourisme à Djibouti est encore très peu développé et le choix est donc plutôt réduit sur place en ce qui concerne les prestataires plongée. Les excursions requins baleine, à la journée, se font depuis l’île Moucha, au large de Djibouti ville. Cette île microscopique abrite une mangrove (fait suffisamment rare dans la région pour être noté) et un petit hôtel, Le Lagon Bleu. Vous pouvez faire vos plongées en bouteille sur les récifs tout autour de l’île. Le club du Lagon Bleu accueille tous les niveaux et propose la location du matériel sur place. En quelques minutes de bateau seulement, vous voilà sur les reefs qui bordent l’île Moucha. Ils recèlent toute la faune classique de Mer Rouge, une épave assez sympa se trouve aussi à proximité. Cependant il faut garder à l’esprit, pour ne pas être déçu, que la visibilité peut être très moyenne et que les récifs ne forment pas d’immenses tombants descendant dans les profondeurs comme en Egypte. Il s’en suit que les plongées sont moins impressionnantes, mais n’en restent pas moins très agréables.

Route du sel

Caravane de sel au Lac Assal (Crédit : Heidi Lafeuil)

  • Les requins baleines à Djibouti

Pour partir à la découverte des requins baleine, il faut se rendre au fond du Golf de Tadjourah, dans le détroit du Goubet. Le trajet nécessite un peu de navigation mais cela en vaut largement la peine ! La migration y est impressionnante, au plus fort de la saison, il n’est pas rare de croiser une centaine de requins baleine en une journée. Afin de perturber le moins possible les animaux, la plongée bouteille y est proscrite. La rencontre se fait en snorkeling uniquement. Le boatman repère les requins au loin et « drop » les plongeurs juste à côté. S’il y a plusieurs requins les plongeurs sont divisés par petits groupes ce qui évite de se retrouver à 10 autour du même animal. Le courant est assez fort et même si le bateau vous largue à proximité, il n’est pas rare d’avoir à donner de sacrés coups de palmes pour rattraper les requins. Il est évidemment interdit de les toucher ainsi que de se mettre devant eux, afin de ne pas gêner leur repas. La plupart sont effectivement en train de se nourrir et avancent à la manière des raies mantas, leur gueule dépourvue de dents grande ouverte afin de filtrer l’eau. Mais même si les requins baleine semblent placides et donnent l’impression de ne pas avancer, la moindre oscillation de leur caudale vous laissera loin derrière. A vous de réussir à les suivre à contre courant (ou du moins d’essayer). Mais pas de panique, si l’un d’entre eux décide de vous abandonner, vous n’avez souvent qu’à tourner la tête pour en voir un autre arriver. Et si vos mollets n’en peuvent vraiment plus de palmer, ne bougez plus et soyez patients, il ne faudra sûrement que quelques minutes pour que les requins reprennent leur balai aquatique, juste devant vos yeux.

Requin baleine snorkeling

Requin baleine Détroit du Goubet Djibouti (Crédit : Heidi Lafeuil)

——–

Texte et photos : Heidi Lafeuil

 

 

 

Prolongez les vacances : Bons plans hôtels en Corse à découvrir par ici !

You May Also Like

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>