Les jardins botaniques de Cornouailles et du Dorset

Lost Gardens of Heligan (Photo Heidi Lafeuil) Lost Gardens of Heligan (Photo Heidi Lafeuil)

A l’extrême Sud du Royaume-Uni, les Cornouailles sont un peu le Finistère des anglais. On ne trouve nulle terre plus à l’ouest que Land’s End, si bien nommé, à part les adorables îles de Scilly. Cette région très pittoresque est aussi connue pour sa sublime côte déchirée que pour ses jardins botaniques exceptionnels. Les Cornouailles profitant grâce au Golf Stream d’un microclimat à la fois chaud, humide (très humide…) et ensoleillé, la flore tropicale s’y plait plus que nulle part ailleurs en Europe. Les anglais étant grands amateurs de jardins, ils ont créé ici certains des plus beaux parcs du monde.

Les extraordinaires jardins botaniques des Cornouailles méritent à eux seuls la visite de cette région, par ailleurs incroyablement riche en sites historiques magnifiques et en paysages de rêve. Certains sont vieux de plus d’un siècle, d’autres font partis de projets très modernes touchant à la sauvegarde de la biodiversité. En voilà une petite liste bien évidemment non exhaustive, pour vous donner une idée de l’enchantement que vous réservent ces incroyables jardins paysagés.

Fleurs Lost gardens of Heligan

Lost Gardens of Heligan (Crédit : Heïdi Lafeuil)

The Lost Gardens of heligan – Les Jardins perdus d’Heligan

Cet immense parc est un savant mélange de forêt de chênes de Géorgie gigantesques, de forêt tropicale presque sauvage, de bassins paysagés avec pont de singe, et de jardins de ferme où s’ébattent cochons et vaches de races rares ou oubliées. Les différentes parties du parc portent des noms évocateurs, comme la Jungle et la Vallée Perdue. Création privée commencée à la fin du XVIIIe s. par la famille Tremayne, les Jardins perdus d’Heligan n’ont cessé d’être développés jusqu’au début du XXe s. Ils furent cependant laissés à l’abandon à la fin de la première guerre mondiale, et presque oubliés pendant des décennies. Leur incroyable restauration date des années 90. Il s’agit d’un des jardins les plus célèbres de la région, à juste titre. Les milliers d’espèces végétales qu’il abrite tout comme la taille et l’âge de certains spécimens, en font un lieu à part. L’on peut encore y voir le dernier châssis à ananas chauffé au fumier, existant encore en Europe.

Bassin Lost Gardens of Heligan

Lost Garden of Heligan (Crédit : Heïdi Lafeuil)

La superficie des Jardins perdus d’Heligan est très étendue, d’autant que le terrain monte et descend. Il faut donc prévoir au minimum une demi-journée de visite pour en profiter sans vous épuiser.

Chaussures végétales

Lost Garden of Heligan (Crédit : Heïdi Lafeuil)

Eden Project 

L’Eden Project est un parc comprenant plusieurs jardins botaniques répartis sous cinq biodômes. Certains recréant le climat tropical humide, d’autres le climat chaud et sec méditerranéen. Ils abritent un ensemble exceptionnel d’espèces végétales que l’on découvre au gré d’un parcours paysagé.

Construit sur une ancienne carrière de kaolin, la raison d’être du parc est de démontrer la capacité d’utiliser la nature pour régénérer un site détérioré par l’activité humaine. L’Eden project se veut exemplaire au niveau environnemental et met en valeur sa gestion éco-énergétique, avec récupération des eaux de ruissellement et compostage des déchets verts.

 

Abbotsbury Subtropical Gardens – Les Jardins tropicaux d’Abbotsbury

Les Jardins d’Abbotsbury sont situés sur la route des Cornouailles, mais dans le comté du Dorset, le long de la côte. On peut d’ailleurs admirer la mer depuis les champs en hauteur. Ces jardins privés, acquis à l’origine en 1765 par la première comtesse Ilchester pour en faire un potager, sont aujourd’hui l’une des collections en plein air de plantes rares et exotiques les plus riches du monde. Bassins paysagés bordés de plantes à fleurs tropicales, fougères arborescentes, cactées, camélias et magnolias, les espèces végétales sont légion. Certaines ont été introduites ici pour la première fois par les descendants de la Comtesse.

Porte Abbotsbury

Porte du cloître d’Abbotsbury (Crédit : Heïdi Lafeuil)

La partie du parc se situant le long de la côte offre une vue spectaculaire sur la mer et le littoral de la Côte Jurassique, ainsi que sur la plus grande cygnerie d’Europe. Là encore, les jardins sont très étendus, prévoir plusieurs heures de visite est donc prudent.

 

Abbotsbury Gardens

Abbotsbury Subtropical Gardens (Crédit : Heïdi Lafeuil)

Bennetts Water Garden – Les Jardins Aquatiques Bennetts

Ces jardins abritent la plus grande collection nationale de nénuphars. Situés à la sortie de la station balnéaire de Weymouth, dans le Dorset, ces jardins botaniques abritent plusieurs centaines d’espèces de nénuphars sur plus de 3 hectares de terrain. Les différents bassins sont reliés entre eux par des ponts rappelant des peintures de Monet. La visite peut se faire en une heure, deux si vous souhaitez prendre votre temps.

Nenuphar

Bennetts Water Gardens (Crédit : Heïdi Lafeuil)

 

——–

Texte et photos : Heïdi Lafeuil

Prolongez les vacances : Bons plans hôtels en Corse à découvrir par ici !

You May Also Like

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>