Les épaves de Palau

En dehors de la communauté des plongeurs et baroudeurs de tous poils, il est rare que les gens sachent placer Palau sur une carte. Cet archipel de Micronésie, situé à l’est des Philippines et au nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée a pourtant joué un rôle crucial dans la Guerre du Pacifique. C’est un des nombreux terrains où les américains et les japonais se livraient une lutte sans merci pour la possession de minuscules îles paradisiaques qui revêtaient alors un intérêt stratégique majeur.

L’eau a coulé sous les palétuviers depuis, mais les récifs de Palau abritent jalousement les dernières traces de ce terrible conflit. De nombreuses épaves reposent dans ses eaux. La vie sous-marine dense et colorée qu’elles abritent nous fait quelque peu oublier les combats sanglant dont elles sont les témoins. La vie a repris ses droits depuis longtemps, la nature s’épanouit et recouvre peu à peu toutes ces tôles englouties, rendant les vestiges historiques encore plus émouvant. Voilà un petit descriptif, non exhaustif, des différentes épaves que vous pourrez admirer à Palau si vous avez la chance d’y tremper les palmes.

  • Découvrir les épaves de Palau

Les 30 et 31 Mars 1944, la Navy américaine organisa une des plus grosses opérations navales de la Seconde Guerre Mondiale. Un attaque coordonnée de tous les bâtiments japonais qui croisaient dans les parages. Au cours de ces deux seules journées, 36 bateaux japonais furent coulés ou gravement endommagés. Certaines des épaves ci-dessous ont sombré lors de cette opération, qui marqua un tournant dans la guerre du Pacifique.

Amatsu Maru :

Coulée en mars 1944, c’est la plus grande épave de bateau en Micronésie et la plus profonde épave japonaise à Palau. Vous pourrez encore y voir les instruments de navigation dans le poste de commandes ainsi que beaucoup de matériel de bord (radios, etc…).

Reef Hook conseillé. Gardez vos distances avec les nids de Balistes Titans !

Bichu Maru :

Bateau cargo japonais de taille moyenne construit au début des années 40, et touché par une torpille le 30 mars 1944. Vous pourrez admirer son ancre toujours en position. Les épaves sert de support à du Corail noir, à beaucoup d’éponges et à du corail mou. Nombreux poissons lions et beaucoup de petits poissons de récifs.

Buoy 6 wreck :

L’épave est un petit bateau de pêche, utilisé pendant la Seconde guerre mondiale comme chasseur de sous-marin. Le courant peut-être extrêmement fort mais on peut trouver un abri sur le côté abrité de l’épave. Le mieux est d’y plonger à marée haute. Nombreux poissons crocodiles, poissons chauve-souris, poulpe, nudibranches, etc… Le récif peut profond offre au regard des éponges, du corail cerveau et des tables d’acropora, des fouets de mer et des juvéniles de poissons tropicaux de toutes les couleurs.

Ne pas toucher aux munitions ! Celles-ci sont très instables et peuvent exploser si on les déplace.

Jellyfish Lake

Chuyo Maru :

Cargo de cabotage de taille moyenne. Bombardé pendant l’Opération Desecrate One le 31 mars 1944. Frappé une première fois en son milieu côté bâbord par une bombe de 500 lb. Touché ensuite 2 autres fois, le bateau coule finalement le 1er avril 1944. Il repose à la verticale. L’épave sert d’abris à des juvéniles de poissons arlequins, à des poissons anges à 6 bandes, à des anémones pourpres, à des poissons clowns, et à une grande variétés de crevettes et de petits poissons tropicaux. Les barracudas croisent au large.

Ne pas toucher aux munitions ! Celles-ci sont très instables et peuvent exploser si on les déplace.

Helmet Wreck :

Petit bateau dont on ne connaît pas le nom réel, tantôt appelé Depth Charge Wreck, X1 ou Helmet Wreck. A la poupe, vous trouverez des chaussures, des ceintures, des masques à gaz et des casques. Tandis que vous trouverez à la proue 3 moteurs, des lanternes en laiton, des bouteilles de pharmacie, des bouteilles de bire Kirin et d’anciennes bouteilles de saké en céramique.

Vous pourrez découvrir de nombreuses pièces d’armements : des torpilles, des carabines, des fusils automatiques. L’épave abrite notamment du corail noir, des nacres peignes et des coraux mous. Beaucoup de poissons lions et de crevettes. Vous rencontrerez également des poissons pipes, des crevettes, des poissons d’anémones tomate, des coquillage Tridacna, et des poissons pierres.

Ne pas toucher aux munitions ! Celles-ci sont très instables et peuvent exploser si on les déplace.

Palau vue du ciel 2

Iro Maru :

Un bateau citerne japonais. Coulé par une torpille américaine sur son trajet des Philippines à Palau. Il a fini de coulé le 31 mars 1944, lors de l’opération Desecrate One. Le fond est plein de sédiments et il vaut mieux se déplacer lentement pour ne pas troubler la visibilité. Vous pourrez y voir des crevettes nettoyeuses, des crevettes de Charlotte, des poissons pipe, des poissons lion et une grande variété de petits poissons de récif.

Ne pas toucher aux munitions ! Celles-ci sont très instables et peuvent exploser si on les déplace.

Ryuko Maru :

Cargo de fret japonais, c’était le sister ship du Raizan Maru et Teshio Maru. Il brûle une première fois le 18 février 1944 à Truk Lagoon avec une cargaison de munition et des survivants du Tatsuha Maru. Il coule définitivement lors du raid aérien des 30 et 31 mars 1944. Vous pourrez y voir une mitrailleuse et un peu de matériel. Des poulpes, des Chromodoris, et une grande variété d’invertébrés, ainsi que des tables de coraux, du corail cerveau, des coraux mous et des éponges.

Teshio Maru :

Ce bateau cargo de l’armée japonaise, a été coulé depuis un bunker. Vous pourrez y voir un véritable tapis de corail, des coquillages et des éponges. Toutes sortes de poissons tropicaux, des mérous et poissons dindes habitent ce spot.

Palau kayaking

 

Zeke Fighter :

Transporteur de combat japonais, coulé pendant l’opération Desecrate One. Il repose par deux mètres de fond, la plongée se fait donc en snorkeling uniquement. Enorme plateau de corail intact avec une grande variété de poissons tropicaux. Des coraux mous, durs et noirs recouvrent la coque. Des barracudas, des mérous, des bancs de fusilliers et d’anthias gravitent autour des superstructures. Quelques langoustes sur le site.

Jake’s Sea Plane :

Il s’agit d’un Hydravion japonais Aichi E13A1-1, construit en 1941 et coulé en 1944. L’épave repose aujourd’hui à 15 mètres de profondeur. Vous pourrez encore y découvrir la radio ainsi qu’une bombe qui se trouve à droite du siège arrière. Des poissons chauve-souris, des poissons clowns tomate, des poissons lion, des poissons ange à 6 bandes et des bandes de fusilliers à queues jaunes habitent l’épave. Celles-ci est par ailleurs totalement incrustée de coraux durs, de coquillages et d’huîtres.

Epave Avion

Raizan Maru :

Ce cargo de fret japonais a été coulé depuis un bunker américain le 30 mars 1944. L’épave est recouverte de coraux durs et mous et abrite de nombreux poissons tropicaux. Une grande variété de nudibranches se promènent parmi les énormes branches de gorgones. Anémones, poissons crocodile, poissons lion, etc… sont également très présents.

——–

Découvrez d’autres voyages plongées de rêve.

——–

Texte : Heïdi Lafeuil

Copyright photos : Lonely Planet, National Geographic.

Prolongez les vacances : Bons plans hôtels en Corse à découvrir par ici !

You May Also Like

1 comment

  1. 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>